J’adorais ces après midi entre potes

Il n’y a pas si longtemps que ça que nous nous réunissions encore au pied du grand chêne et pourtant, c’était la belle époque pour moi!

En effet, dans mon village, nous étions une dizaine de jeunes et on s’entendait tous très bien, nous avions les mêmes centre d’intérêts et on passait des après-midi entiers à bavarder couché dans l’herbe.

On écoutait de la musique

On se réunissait au moins deux fois par semaine sauf pendant les vacances où c’était tous les jours.

Le grand chêne était notre lieu de rencontre, un pote à moi amenait sa guitare et on écoutait de la musique tout en refaisant le monde!

Nous étions autant de garçons que de filles et pourtant la drague ne nous intéressait pas, nous étions comme des frères et sœurs et non comme des séducteurs!

Ils savaient où nous trouver

Lorsque nos parents nous cherchaient, ils savaient où nous trouver, nous étions toujours sous le grand chêne!

Lorsqu’un nouvel arrivant débarquait dans le village, c’était difficile pour qu’on l’intègre dans notre petit groupe, mais nous l’avons su que quelques années plus tard, nous étions trop renfermés sur nous même.

J'adorais ces aprés midi entre potes

La vie nous a séparé

Nous nous sommes perdus de vue pendant quelques années, les uns sont partis loin du village pour leurs études, les autres ont trouvé le partenaire idéal, bref chacun a fait sa vie.

Nous nous retrouvons une fois par an et nous faisons un grand pic nique sous le grand chêne avec nos chéris, certains ont même des enfants, c’est marrant et très émouvant de se retrouver de temps en temps!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *